L’Aubépine

23, Avr 2020

AUBÉPINE 

Crataegus laevitaga ou Crataegus Oxyacantha

 

L’aubépine est un arbrisseau épineux poussant dans les haies et les lisières des bois, et très répandue en France. Elle fait partie de la famille botanique des Rosacées.

Sa période de floraison est plutôt en mai et juin.

Ses fleurs sont petites, blanches ou roses, disposée en corymbe et dégageant une odeur agréable.

Ses rameaux à l’écorce claire sont munis de robustes épines. Ils portent des feuilles divisées en trois ou cinq lobes peu profonds et dentés en scie.

Les fleurs, les feuilles et les fruits renferment des flavonoïdes, des acides triterpéniques, des acides-phénols, des proanthocyanidols, des hétérosides cyanogénétiques et des amines aromatiques.

 

Histoire

 

Employés comme aliment dès les temps préhistoriques, les fuits de l’Aubépine servent encore aujourd’hui à préparer une sorte de pain, après avoir été séchés et réduits en farine, dans certaines régions du Bas-Danube.

 

A part cela, on ne trouve pas vraiment de trace d’emploi médicinal de l’Aubépine, jusqu’ au XIVè siècle,  où on commence seulement à l’employer contre la goutte et au XVIè siècle, contre la pleurésie. Par la suite, elle sera employée comme antihémorragique, tonique et astringente contre la leucorrhée.

 

Enfin, on trouve trace d’un texte anonyme daté de 1695 qui indiquerait que l’Aubépine a des actions sur le cœur et la circulation.

 

Le Dr Bonnejoy, médecin de campagne du XIXè siècle, signala ses propriétés antispasmodiques.

 

Mais c’est surtout à partir du XXè siècle que se dessine la carrière médicinale de l’Aubépine.

 

De nos jours, on ne doute plus de ses incontestables vertus, qui sont à la fois : tonique du cœur, antispamodique, régulateur cardiaque et réduit l’excitabilité du système nerveux

 

 

Légende :

 

En Bretagne, le 1er jour du mois de mai, pour fêter cette journée, les jeunes gens faisaient de grands feux, et l’on venait danser autour.  A l’issue de cette fête, chacun partait avec une branche d’aubépine qu’il fixait ensuite sur sa porte.

Cette branche symbolisait l’innocence, la pureté et la transparence.

Et ce n’est qu’après la fête du mois de mai que l’on célébrait les mariages.

 

Propriétés thérapeutiques :

 

L’aubépine est employée pour réguler le rythme cardiaque, ce qui la rend utile aussi bien en cas d’hypotension que d’hypertension.

 

Elle a également une action sur le système neurovégétatif. Elle calme, réduit l’anxiété et l’insomnie et régule l’émotivité.

 

Sur le plan hormonal, elle peut être efficace contre les bouffées de chaleur.

 

Elle peut être aussi utile contre les bourdonnements d’oreilles et les vertiges.

 

 

Utilisation :

 

En usage interne :

 

Gemmothérapie :

On utilise ses bourgeons car ils agissent sur plusieurs systèmes :

 

Système circulatoire : Hypotension, hypertension (régule), anti-cholestérol, antispasmodique

 

Système hormonal : utile en cas d’hyperthyroïdie (attention elle est contre indiquée en cas d’hypothyroïdie)

 

Cœur : utile en cas de tachycardie angoissante, draine le cœur, renforce le force contractile du cœur. Elle est également indiquée dans les séquelles d’infarctus, l’angine de poitrine.. ;

 

Système digestif : utile en cas de surcharge pondérale, tendance à la boulimie.

 

Système nerveux : utile dans les angoisses, l’anxiété, dépression existentielle…

 

Prendre 5 gouttes de bourgeons d’Aubépine matin, midi et soir, soit directement, ou dans un peu d’eau.

 

 

 

Infusion :

1 gr de sommités fleuries (3 cuillères à café environ) par tasse dans de l’eau bouillante, laissez infuser 10 minutes.

Prendre 2 tasses par jour entre les repas.

 

Teinture :

Faire macérer une tasse de fleurs dans 2 tasses d’eau de vie blanche pendant 15 jours.

 

Usage externe :

 

Gargarismes :

En cas d’angine simple, avec une infusion de baies sucrées au miel, à raison de 10 gr par litre d’eau.

 

 

Contre-indication :

Ne pas employer chez la femme enceinte, qui allaite ainsi que chez les jeunes enfants.

 

Retrouvez l’Aubépine dans nos produits : Comprimé d’Aubépine, Gemmothérapie d’Aubépine et Infusion d’Aubépine

 

—Suivez- Nous—

Les autres actualités

Blog
Les hydrolats (eaux florales)
Les hydrolats (eaux florales)

Les hydrolats (eaux florales)

Grâce à leur douceur et leurs propriétés favorables à l’épiderme, les eaux florales constituent des lotions privilégiées et adaptées en fonction de chaque type de peau.

On peut les utiliser en soin du visage, comme en démaquillant, mais aussi en soin du corps ou pour la toilette du bébé.
Elles ont de très nombreuses propriétés qui dépendent de leurs compositions en acides gras. Par exemple les huiles riches en oméga 3 (acide alpha-linolénique) ont une action anti-inflammatoire comme l’huile de pépins d’argousier, l’huile de calophylle inophyle, l’huile de chanvre, et l’huile de nigelle. Ces huiles sont idéales pour lutter contre les inflammations cutanées.

Blog
Les huiles végétales Pause Nature Chatel-Guyon
Les huiles végétales

Les huiles végétales

Les huiles végétales sont des alliées précieuses et utiles pour la peau et les cheveux. Elles sont faciles à utiliser et bien tolérées.

Elles ont de très nombreuses propriétés qui dépendent de leurs compositions en acides gras. Par exemple les huiles riches en oméga 3 (acide alpha-linolénique) ont une action anti-inflammatoire comme l’huile de pépins d’argousier, l’huile de calophylle inophyle, l’huile de chanvre, et l’huile de nigelle. Ces huiles sont idéales pour lutter contre les inflammations cutanées.

Blog
Le Ginseng
Le Ginseng

Le Ginseng

Le Ginseng est une plante médicinale qui a une grande renommée en Asie. Cultivé essentiellement en Corée, c’est également possible d’en avoir en France métropolitaine et dans les érablières du Québec.Le mot « ginseng » vient du chinois mandarin « rénshēn », « rén » désignant « l'homme », et « shēn » signifiant « racine ».